Coronavirus

Pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement, veuillez consulter la page coronavirus.

Un débat politique pour les étudiantes et étudiants en Sciences humaines

Rien de tel que des exercices pratiques pour bien assimiler de nouvelles connaissances. C’est pourquoi l’enseignant Antonin Xavier-Fournier a récidivé cette année en conviant ses étudiantes et étudiants, de deuxième année en Sciences humaines – profil études internationales, à un exercice de simulation de deux jours en février dernier dans les locaux administratifs du Cégep.

En guise de mise en situation, le groupe d’étudiantes et d’étudiants a été convoqué pour une rencontre internationale par les États-Unis à Washington. Le but étant de résoudre la problématique au Québec à la suite d'une mince victoire référendaire des souverainistes (50,1 %). Le gouvernement fédéral canadien refusant de reconnaître la légitimité de la question posée lors du référendum et le résultat du vote, le gouvernement du Québec menace de déclarer unilatéralement son indépendance. Outre le Canada, les États-Unis et le Québec, la France et le Royaume-Uni participent également à la rencontre.

« L'objectif de la simulation est de faire vivre aux étudiantes et étudiants des situations concrètes afin de développer leurs compétences en négociation, » explique l’enseignant spécialisé en politique. « Il s'agit par ailleurs d'une première simulation dans le cadre du cours, puisqu’une deuxième séance de négociation aura lieu lors du 15e cours et portera sur la problématique nucléaire en Corée du Nord. Les équipes devront alors jouer le rôle d'un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU. »

« Cette simulation a été très enrichissante en plus de renforcer mon envie de poursuivre mes études universitaires en Sciences politiques appliquées », souligne l’étudiant Axel Bonato qui participait à la simulation en tant que président des États-Unis. « Le contexte établi par l’enseignant était d'une réalité impressionnante et n'a été qu'une motivation de plus pour s’y préparer adéquatement.

Le cours Politique internationale appliquée vise à permettre aux étudiantes et aux étudiants d’analyser les grandes thématiques de la politique internationale en utilisant différentes approches. Des activités pratiques comme la participation à des simulations, la réalisation d’un bulletin de nouvelles portant sur l’actualité politique internationale sont quelques exemples concrets utilisés dans le cadre de ce cours.


Sur la photo, l’étudiant Axel Bonato prenait la parole devant l’audience en tant que représentant des États-Unis d’Amérique.

Dans le cadre du cours Politique internationale appliquée, les étudiantes et étudiants de Sciences humaines, profil études internationales, ont participé à une séance de négociation politique. Cette simulation portait sur la reconnaissance d’un Québec indépendant suivant une mince victoire des forces souverainistes.