Rumeur au Cégep

rumeurs 752On l'a entendue dans plusieurs lieux publics sur le campus. On en a jasé en classe, entre les cours, aux pauses, sur les médias sociaux et même à l’extérieur du Cégep.

Depuis trois semaines, les membres de la communauté collégiale se font rapporter que des étudiants et étudiantes souhaiteraient obliger le port de l'uniforme au Cégep.

L’idée a suscité le débat : pour ou contre? Plusieurs étudiants, étudiantes et membres du personnel se sont prononcés.

Vous serez peut-être soulagés ou déçus d'apprendre que la rumeur est fausse.

Il s'agissait d'une expérience pédagogique visant à enquêter sur les mécanismes de la rumeur et sur l'usage de l'esprit critique. Le projet avait pour but de comprendre les conditions nécessaires à l'émergence et au développement d'une rumeur. Il a permis de valider certains facteurs déjà connus et d'apprécier le rôle de quelques vecteurs importants dans sa propagation. Par ce projet, on désirait également mesurer les «réflexes critiques» des membres de la communauté, c'est-à-dire leur disposition à recevoir une information fausse, mais crédible, et à y adhérer. La rumeur a soulevé la discussion et, du coup, le projet a permis d'examiner la nature des justifications apportées dans le débat.

Une série d'actions ont été mises en place pour propager la rumeur dans la communauté. Le bouche à oreille, la mise en scène, le bavardage, le témoignage de situations fictives, la comédie, le « spinning » sur les médias sociaux, l'écriture de messages sur les tableaux en classe, la tenue d'une causerie sur la rumeur à l'ArtiShow, etc.

Force est de constater que le projet, mené par M. Keith Éthier-Delorme, enseignant en Philosophie pour le cours Philosophie et rationalité, a connu un vif succès.

Merci à tous ceux et celles qui se sont prêtés à l’expérience.

Pour consulter le bilan du projet, veuillez communiquer avec M. Éthier-Delorme à :  Keith.Ethier-Delorme@cegepsherbrooke.qc.ca

 

Indéfini

Des étudiants et étudiantes en Techniques policières du Cégep participent au concours « Commence pas ta vie par la fin »

À l'approche du temps des Fêtes, les étudiants et étudiantes en Techniques policières du Cégep de Sherbrooke ont voulu faire leur part pour sensibiliser les gens aux conséquences dévastatrices que peut engendrer la conduite à risque. Pour ce faire, ces derniers ont travaillé à la conception de trois capsules vidéo et d'une chanson qu'ils ont présentées en primeur ce matin lors d'une conférence de presse tenue sur le campus.

Français

Deux gagnants au concours « Député d’un jour »

Le député de Sherbrooke et vice-président de la Commission de l’administration publique, M. Serge Cardin, était de passage au Cégep de Sherbrooke le 12 décembre dernier afin de dévoiler les noms des deux étudiants gagnants du nouveau concours « Député d’un jour ».

Inspiré par une tradition instaurée par son ancien collègue au Bloc québécois, le député de Richmond-Arthabaska, M. André Bellavance, M. Serge Cardin a lancé la première édition du concours  « Député d’un jour » cet automne à Sherbrooke. Présenté comme une occasion de découvrir les coulisses de la politique et la mécanique de la démocratie, le concours vise à susciter l’intérêt des jeunes envers la politique.

En collaboration avec deux enseignants en Sciences sociales du Cégep de Sherbrooke, MM. Clermont Olivier et Raphaël Chapdelaine, les étudiants en Sciences humaines ont été invités à rédiger un texte d’opinion sur le contexte politique au Québec. Les textes ont été évalués sur une base anonyme, en fonction de la qualité de la rédaction et de l’analyse politique présentée.

C'est M. Jean-Philippe Lapierre, étudiant en Sciences humaines profil Études internationales, qui a remporté le premier prix pour son texte « Portrait de la conjoncture politique québécoise » et qui aura l’honneur de suivre M. Cardin pour une journée complète à l’Assemblée nationale, au cours de la prochaine session parlementaire. Les activités auxquelles Jean-Philippe prendra part seront choisies en fonction de ses intérêts.      

Le deuxième prix a été attribué à M. William Audet, étudiant en Sciences humaines, profil Éducation et société québécoise, pour son texte portant sur « La conjoncture politique du Québec ».

Les deux gagnants ont reçu chacun une bourse d’études de 500 $.

M. Cardin a spécifié qu’il comptait bien reconduire le concours « Député d’un jour » l’an prochain. Une initiative qui, nous l’espérons, favorisera l’engagement citoyen chez les jeunes!

depute dun jour 752
En haut de gauche à droite : Petra Funk, directrice de la Fondation Cégep de Sherbrooke, Raphaël Chapdelaine, enseignant en Sciences sociales, Chantal Boulanger, directrice de l’enseignement et des programmes, et Clermont Olivier, enseignant en Sciences sociales. En bas de gauche à droite : Jean-Philippe Lapierre, étudiant gagnant du 1er prix au concours « Député d’un jour », M. Serge Cardin, député de Sherbrooke, et William Audet, étudiant gagnant du 2e prix.

Indéfini

Soirée reconnaissance en Tremplin DEC

C’était la 9e édition de cette soirée reconnaissance en Tremplin DEC le 4 décembre dernier.

La Fondation Cégep de Sherbrooke a remis des bourses de 125 $ aux lauréats et une clé USB aux nominés des différentes catégories.

Voici les personnes présentes sur la photo de gauche à droite :
-  Marie-Claude Brosseau, enseignante en Français et responsable de l’encadrement
-  Alvaro Daniel Rueda Cubides, récipiendaire du prix persévérance
-  Karl-Tabares-Chevarie, récipiendaire du prix personnalité
-  Chantal Boulanger, directrice de l’enseignement et des programmes secteur A
-  Jocelyn Beaupré, coordonnateur du programme Tremplin DEC
-  Corinne Philippon, récipiendaire du prix engagement dans ses études
-  Océane Le Vallois, récipiendaire du prix meilleure moyenne
-  Julie Théroux, récipiendaire du prix engagement - retour aux études
-  Petra Funk, directrice de la Fondation Cégep de Sherbrooke

tremplin dec reconnaissance 752

Indéfini