Coronavirus (dernière mise à jour – 27 avril)

Reprise progressive des activités d’enseignement en mode autre que présentiel depuis le 6 avril. Conformément aux directives gouvernementales, le campus demeure fermé jusqu’à nouvel ordre, sauf pour certaines opérations jugées prioritaires.
Veuillez consulter la page coronavirus pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement.

Le prix Acfas Denise-Barbeau 2018 remis à Ivan L. Simoneau

Publié le 14 Novembre 2018

Sherbrooke, le 14 novembre 2018 - Le Cégep de Sherbrooke félicite Ivan L. Simoneau, enseignant-chercheur en Soins infirmiers, qui s’est vu décerner le prix Acfas Denise-Barbeau 2018 lors du 74e gala de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qui avait lieu à Montréal le 13 novembre.  Parrainé par la Fédération des cégeps et par l’Association des collèges privés du Québec, le prix d’excellence scientifique Denise-Barbeau vise à souligner la qualité exceptionnelle des activités de recherche d’un membre du réseau collégial. Enseignant au Cégep depuis 1990, M. Simoneau est également chercheur au Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS) du Cégep de Sherbrooke.

Chaque année, depuis 1944, l'Acfas s'associe à des partenaires pour décerner neuf prix à des chercheuses et chercheurs qui ont atteint une maturité dans leur carrière afin de récompenser leur contribution exceptionnelle à la recherche, et ce, dans tous les domaines du savoir. En remettant le prix Denise-Barbeau à Ivan L. Simoneau, lauréat dans la catégorie sciences humaines et sociales, et sciences de la santé – dimensions sociales, l’Acfas reconnaît son apport important à la pédagogie, de même que son engagement profond envers la pratique professionnelle des infirmières et des infirmiers du Québec.

Ivan L. Simoneau commence son parcours de chercheur en 1988 par une maîtrise en kinanthropologie à l’Université de Sherbrooke. Il poursuit ensuite des études doctorales en sciences de l’éducation avec une spécialité en psychopédagogie, à l’Université de Montréal, suivies d’une formation postdoctorale à l’Institute of Medical Simulation and Advanced Learning (IMSAL) de l’Université Harvard, où il se penchera sur la question de la simulation comme outil pédagogique pour l’usage des formatrices et formateurs dans leur pratique.

Ses travaux de recherche axés sur la simulation haute-fidélité (SHF) sont menés par un souci de développement des connaissances et d’amélioration de la pratique professionnelle des infirmières et des infirmiers. Ivan L. Simoneau et ses collaborateurs ont démontré que le contact avec des mannequins en simulation clinique haute-fidélité permet aux étudiantes et aux étudiants d’apprivoiser leur futur travail dans un contexte où l’impact des erreurs est minimisé. La disparition de cette charge de stress rend l’apprenante ou l’apprenant plus disposé à réaliser et à intégrer de nouveux apprentissages, faisant en sorte qu’il entre dans le monde hospitalier davantage expérimenté et conscient ainsi que plus confiant en ses capacités. Conséquemment, il est réaliste de penser que cette approche pédagogique a des répercussions positives sur la qualité des services offerts aux patientes et aux patients.

Depuis 1995, à titre de chercheur principal, Ivan L. Simoneau a mené à bien quatre études financées par le Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Il poursuit actuellement une étude multicentrique examinant l’application de la simulation par réalité virtuelle dans le cadre de la formation collégiale en soins préhospitaliers d’urgence.

Rappelons que la mise en place du CEREFS en 2014 découle directement des travaux de recherche menés par M. Simoneau. Il s’agit du tout premier centre francophone collégial d’apprentissage assisté par mannequins simulateurs haute-fidélité. Entouré de ses collègues, il a conçu des scénarios visant à maximiser le potentiel des mannequins simulateurs sous un angle pédagogique différent, tout à fait unique. Le CEREFS constitue également une percée interordre et intersectorielle, notamment au regard de la formation d’étudiantes et d’étudiants d’autres programmes d’études, dont le programme Techniques d’inhalothérapie, en plus d’ouvrir la voie à de nouvelles avenues en matière de simulation avec des programmes universitaires, le programme Techniques policières ou les services paramédicaux.

De gauche à droite : Patrick Bérubé directeur général de l'Association des collèges privés du Québec, Ivan L.Simoneau, Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

Source et information :

Annabelle Jomphe, stagiaire en communication 
819 564-6350 poste 5225 | annabelle.jomphe@cegepsherbrooke.qc.ca

Pour entrevue :       

Ivan L. Simoneau, enseignant-chercheur 
819 434-2201