Coronavirus

Pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement, veuillez consulter la page coronavirus.

Une longueur d'avance grâce à mon diplôme en SIM!

Après une session et demie en Génie électrique à l’Université de Sherbrooke, Azfar Badaroudine nous témoigne sa satisfaction envers le programme Sciences informatiques et mathématiques.

De tous les programmes qui mènent à l’université en Génie électrique ou Génie informatique, j’ai vite réalisé que j’ai fait le bon choix en ayant choisi Sciences informatiques et mathématiques (SIM). Effectivement ce programme offre une longueur d’avance sur tous les autres. Cela s’explique par les compétences majeures à développer en génie que sont les mathématiques, la physique, la programmation et l’électronique, car le programme SIM développe très bien trois de ces quatre compétences.

Le système d’apprentissage de l’université est aussi composé uniquement de modules de projet de deux semaines, ce qui veut dire très peu de cours magistraux. Concrètement, j'ai pu me faire créditer un de ces modules, bien que les quatre autres modules ne m’ont pas rendu la vie trop difficile puisqu’ils faisaient appel à mes cours de programmation et de mathématiques du collégial.

Du côté de la programmation, nous travaillons cette année avec Visual Studio, Eclipse, QT et MS Project. Un autre domaine pour lequel je n’ai rien à envier à mes collègues provenant des autres programmes collégiaux. Régler un « bogue » dans un programme ou dans un circuit électronique c'est sensiblement pareil. Alors, même sans compétence en électronique, on peut s'en sortir assez bien.

Aussi, j’ai remarqué que les matières de calcul différentiel et intégral sont sensiblement les mêmes d'un cégep à l'autre. Certains cégeps offrent des cours de calculs avancés, mais le Cégep de Sherbrooke semble être l’un des seuls à offrir les mathématiques discrètes. Ce qui, encore une fois, m’a grandement facilité la vie lorsque j’ai eu à faire de la conception de circuit logique.

Finalement, je veux dire aux étudiants actuels et futurs en SIM du Cégep de Sherbrooke qu'ils ont fait le bon choix surtout s’ils souhaitent, tout comme moi, poursuivre leurs études en Génie électrique ou en Génie informatique. Leur première année universitaire sera beaucoup plus facile et satisfaisante que pour leurs autres collègues de classe.

Azfar Badaroudine
Diplômé en Sciences, informatiques et mathématiques (2015)


Azfar Badroudine, maintenant étudiant à l'Université de Sherbrooke, a beaucoup
apprécié ses études en Sciences informatiques et mathématiques pour le préparer à son avenir en génie électrique.