Coronavirus

Pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement, veuillez consulter la page coronavirus.

Productique Québec établit une collaboration bilatérale Québec-Tunisie avec l'École nationale d’ingénieurs de Sousse

Publié le 31 Mars 2021

Sherbrooke, le 31 mars 2021 - Le gouvernement du Québec a retenu la candidature de Productique Québec dans le cadre de son appel à projets numériques Québec-Tunisie en vue du 18e Sommet de la Francophonie qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2021 sur l'île de Djerba.

Cet appel de projets avait notamment pour objectif de renforcer la relation Québec-Tunisie dans le domaine du numérique chez les jeunes et de stimuler les collaborations et l’émergence de projets à fort potentiel de retombées. Il vise les sphères de la recherche, de l’innovation, de la formation et de l’entrepreneuriat qui ont recours au numérique ou qui favorisent le développement de solutions numériques innovantes.

Une première collaboration avec la Tunisie pour Productique Québec

C’est dans ce contexte que Productique Québec et l'École Nationale d’Ingénieurs de Sousse (ENISo) ont établi un partenariat dans le but d’accompagner de jeunes entreprises tunisiennes qui développent de nouvelles technologies numériques 4.0 utilisant l'intelligence artificielle. Celles-ci apprendront, grâce à un maillage avec des entreprises québécoises similaires, à mieux intégrer leurs applications dans l'écosystème numérique de PME manufacturières.

Rappelons que Productique Québec est le Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) du Cégep (Collège d’enseignement général et professionnel) de Sherbrooke. Au fil des ans, l’organisation a développé une solide expertise afin d’accompagner des entreprises manufacturières québécoises dans leur transformation numérique. Cette expertise sera ainsi partagée aux entreprises tunisiennes en démarrage dans le cadre d'activités d'échanges qui se dérouleront à distance et en présence.

 « Notre but est d’établir un partenariat fort et durable entre Productique Québec et l'ENISo dans une approche de codéveloppement qui bénéficiera aux entreprises manufacturières et technologiques des deux pays. Productique Québec pourra ainsi améliorer ses outils d'intervention en les appliquant à une nouvelle catégorie d'entreprises et participer à la formation de jeunes entrepreneurs du Québec et de la Tunisie afin de faciliter le développement de technologies », a affirmé Sébastien Houle, directeur général de Productique Québec.

De son côté, Ali Douik, directeur de l’École nationale d’ingénieurs de Sousse (ENISo) en Tunisie, voit dans ce partenariat des avantages prometteurs : « C’est une grande opportunité de partager nos pratiques et d’échanger avec le Québec dans le cadre de cette entente visant le transfert technologique dans le domaine de l’industrie 4.0. Nos jeunes entreprises tunisiennes pourront s’ouvrir encore davantage sur le monde et améliorer leurs procédés technologiques. C’est grâce à de telles collaborations que l’ENISo sera en mesure de renforcer sa position de partenaire pour le développement socioéconomique de la Tunisie et de relever les nouveaux défis du numérique ».

Un projet aux grandes retombées

À court terme, le projet permettra un meilleur accompagnement des entreprises en démarrage, la création d’un outil diagnostic adapté aux entreprises qui fournissent des solutions numériques 4.0 et un premier contact entre des entreprises québécoises et tunisiennes.

Une cohorte de cinq entreprises tunisiennes et de cinq entreprises québécoises sera ainsi mise en place et culminera par une rencontre en personnes prévue en 2022. Par la suite, Productique Québec et l’ENISo suivront cette première cohorte afin de réévaluer son indice de maturité technologique en intelligence artificielle et compareront ce dernier avec d'autres indicateurs de croissance, l’objectif étant de vérifier si la démarche d'accompagnement proposée a atteint les cibles fixées. Les porteurs du projet seront aussi invités à présenter les fruits de leur collaboration à l’occasion du Sommet de la Francophonie.

L’expérience pourrait être répétée avec d'autres cohortes d'entreprises. De plus, ce partenariat avec l'ENISo pourrait faire naitre de nouvelles collaborations entre les deux organismes. En effet, les entreprises tunisiennes en démarrage pourraient utiliser le laboratoire de Productique Québec comme banc d’essai pour y intégrer leurs produits afin d'en valider les performances dans un environnement réaliste. De leur côté, les entreprises manufacturières québécoises qui visiteront le laboratoire pourraient voir ces nouvelles technologies tunisiennes à l'œuvre et s’en inspirer pour développer des produits et éventuellement les offrir au marché tunisien.

Grâce à ce projet, Productique Québec consolidera son rôle de leader dans l'industrie 4.0 en encourageant les entreprises de partout à utiliser des méthodes éprouvées et unifiées.

En savoir plus sur Productique Québec

Voir le site Web de l’École nationale des ingénieurs de Sousse (ENISo) en Tunisie

En savoir plus sur l’appel à projets du ministère des Relations Internationales et de la Francophonie (MRIF)

L’École nationale des ingénieurs de Sousse (ENISo) en Tunisie, avec qui Productique Québec a établi un partenariat.

Les installations de Productique Québec à Sherbrooke

Des étudiantes en pleine action dans un laboratoire de Productique Québec

Source et demandes d’entrevue :

Joëlle Bouchard
Conseillère en communication
Cégep de Sherbrooke
819 349-4579
joelle.bouchard@cegepsherbrooke.qc.ca

Renseignements :

Sébastien Houle, Directeur général de Productique Québec
sebastien.houle@productique.quebec
Téléphone : 819 822-8998 poste 1500

Ali Douik, Directeur de l’École nationale des ingénieurs de Sousse (ENISo) en Tunisie
ali.douik@eniso.u-sousse.tn