Coronavirus (dernière mise à jour – 7 avril)

Reprise progressive des activités d’enseignement en mode autre que présentiel à compter du 6 avril. Conformément aux directives gouvernementales, le campus demeure fermé jusqu’au 1er mai, sauf pour certaines opérations jugées prioritaires.
Veuillez consulter la page coronavirus pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement.

Conférence sur le médium télévisuel en Gestion de commerces

Le cours Stratégie de communication de masse vise à outiller les étudiantes et étudiants de Gestion de commerces afin qu’ils puissent produire des publicités dans la plupart des médias. L’enseignante Sarah Perrien aura vu juste en organisant une conférence discussion avec Josée Mailloux, bien connue dans le monde des médias et plus spécifiquement dans le milieu télévisuel.

« Le monde de la télévision, c’est beaucoup plus vaste que l’écran dans le salon de vos parents », annonce celle qui a travaillé comme conseillère publicitaire à la radio, puis comme directrice de produits à TVA pendant plus de 24 ans. « Avec le numérique, la télévision touche encore plus de gens et sur différentes plateformes. »

Parmi les étudiantes et étudiants du groupe, ils étaient plusieurs à penser que la télévision ne les concernait peu ou pas du tout. Celle qui a fait ses études universitaires en marketing et management avait de quoi les dissuader en présentant les résultats des dernières cotes d’écoute télévisuelle, de même que le palmarès des 30 émissions les plus populaires à l’automne dernier.

 « Avez-vous regardé le Superbowl de dimanche dernier? », leur a-t-elle lancé en début de la conférence. Plusieurs ont acquiescé et ont ensuite prêté une oreille encore plus attentive à cette stratège publicitaire venue partager avec eux les secrets de ses 30 années de carrière.

« Depuis toujours, la télévision est reconnue par sa capacité à créer des rendez-vous de masse. On peut la regarder en direct, l’enregistrer, la voir sur demande via des forfaits, des applications, sur YouTube ou des chaînes numériques payantes comme Netflix. La télévision et l’internet sont désormais des vases communicants, car l’un ne va pas sans l’autre », ajoute la conférencière avant d’aborder la question de la publicité.

Les futurs publicitaires de la classe conviendront qu’une campagne publicitaire à la télévision n’est peut-être pas à la portée de toutes les entreprises. Toutefois, ils seront surpris d’apprendre que selon les derniers sondages, les Canadiennes et Canadiens âgés de 18 et plus passent 7 fois plus de temps devant leur téléviseur que devant la combinaison des principaux médias sociaux réunis (ex. : Facebook, Twitter et Instagram).

Selon Mme Mailloux, la télévision propose une expérience inégalée et qui n’a pas fini de se réinventer. Elle est d’ailleurs le seul média à miser sur la combinaison de deux sens : l’ouïe et la vue. C’est aussi ce qui explique que la publicité télévisée a un meilleur impact et offre plus de prestige à ses annonceurs. On n’est pas donc surpris de voir à l’écran les grandes entreprises numériques comme Samsung, Apple et bientôt Twitter qui lancera sous peu sa première campagne publicitaire télévisuelle.


Lors de sa conférence discussion, Josée Mailloux a présenté aux étudiantes et étudiants quelques données probantes issues de Think.tv, une ressource pour les annonceurs, agences et télédiffuseurs qui recherchent des conseils et des renseignements sur les avantages et l’efficacité de la télévision sous toutes ses formes.

Plusieurs étudiantes et étudiants entrepreneurs ont apprécié la conférence et certains d’entre eux ont échangé quelques expériences vécues avec la conférencière. De gauche à droite, Antoine Alarie, planificateur de produit dans une entreprise de matériaux de construction, la conférencière Josée Mailloux, Laurence Forest, propriétaire d’une entreprise de vente de lunettes solaires en ligne et Amélie Gagnon, actionnaire d’une entreprise de Granit à Lac-Mégantic.
 
En savoir plus sur Gestion de commerces