Coronavirus (dernière mise à jour – 27 avril)

Reprise progressive des activités d’enseignement en mode autre que présentiel depuis le 6 avril. Conformément aux directives gouvernementales, le campus demeure fermé jusqu’à nouvel ordre, sauf pour certaines opérations jugées prioritaires.
Veuillez consulter la page coronavirus pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement.

Des stages formateurs

Curieux dans l’âme, Jean-Philippe Noël a changé de domaines à quelques reprises avant de trouver sa voie. Il a fait quelques cours en Techniques de l’informatique, est diplômé de Techniques policières et a même obtenu un diplôme d’études professionnelles en pâtes et papier. C’est après un processus d’orientation qu’il a décidé de retourner aux études en Techniques de bureautique au Cégep de Sherbrooke, un programme qui semblait taillé sur mesure pour lui avec son offre de cours variée touchant à la fois à l’informatique et aux communications.

L’expérience s’est avérée des plus concluantes! Trois ans plus tard et aujourd’hui fier diplômé en Techniques de bureautique, Jean-Philippe dit avoir beaucoup apprécié ses études. L’étudiant a aussi eu le privilège d’acquérir des connaissances sur le terrain grâce à un stage de fin de formation chez MomentHom, un organisme qui accueille et répond aux besoins des hommes de l'Estrie qui vivent des situations de vulnérabilité ou qui recherchent des leviers de croissance personnelle.

Jean-Philippe a pu réaliser diverses tâches pendant son stage, dont l’accueil des clients et le transfert d’appels téléphoniques. Il a aussi été appelé à offrir du soutien technique en informatique, à rédiger plusieurs procédures et même à monter une formation pour le personnel de l’organisme. « J’ai beaucoup aimé rédiger des procédures, car j’ai de la facilité à expliquer et à vulgariser des concepts. J’ai aussi pu mettre à profit mes aptitudes en résolution de problèmes. Ce stage m’a permis de développer ma confiance en moi, notamment en ce qui concerne les conversations téléphoniques. »

Lorsqu’on le questionne sur la faible présence masculine dans ce programme, Jean-Philippe répond que les étudiants ont peut-être une perception erronée de la formation : « Je crois que peu d’étudiants masculins choisissent d’étudier en Techniques de bureautique parce que le programme est associé, à tort, au secrétariat. Bien que cette facette soit abordée dans le programme, la bureautique ne se résume vraiment pas à cela. À la base, le programme des Techniques de bureautique demeure un programme méconnu des futurs étudiants. »

Jean-Philippe ne voit que des avantages à opter pour le programme Techniques de bureautique et le recommande : « Le programme permet de former des gens très polyvalents. C’est un grand avantage en ce qui concerne la recherche d’emploi. La formation regroupe tellement de disciplines différentes que chaque personne peut y trouver un intérêt. On passe de la comptabilité, à l’informatique, sans oublier le graphisme et tous les logiciels qui y sont associés. Les emplois sont eux aussi tout aussi variés. »

Avec son riche bagage en main, Jean-Philippe est maintenant prêt pour conquérir le marché du travail. Parions qu’il trouvera un emploi à la hauteur de ses espérances!

Jean-Philippe Noël dans son environnement de stage chez MomentHom