Coronavirus (dernière mise à jour – 27 avril)

Reprise progressive des activités d’enseignement en mode autre que présentiel depuis le 6 avril. Conformément aux directives gouvernementales, le campus demeure fermé jusqu’à nouvel ordre, sauf pour certaines opérations jugées prioritaires.
Veuillez consulter la page coronavirus pour en savoir plus sur l’évolution de la situation et les mesures mises en place par l’établissement.

Gestion et technologies d’entreprise agricole en terre brésilienne

Aux dires des connaisseurs, le Brésil est un pays de contraste, donc un endroit de prédilection pour explorer différents modes de production et de gestion agricoles dans un court laps de temps. « Que ce soit par la taille de ses entreprises ou par la diversité de ses productions, le Brésil est un extrême en tout! » lance Joëlle Guay, l’enseignante en Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA) qui a accompagné les étudiantes lors du séjour en mars dernier.

C’est ainsi que les étudiantes Fanny Gauthier-Patoine, Samantha Brazel et Émélie Bell ont pu explorer de près les différents modes de production agricole brésilienne telles les approches biologique, écologique, durable, extensive, intensive, de subsistance et familiale. Par le biais de rencontres avec des producteurs, des spécialistes et des intervenants, elles ont pu comparer les modes privilégiés au Brésil avec ceux du Québec tout en identifiant les éléments influençant ces choix et leurs impacts sur le plan économique, social et environnemental. Elles ont d’ailleurs été invitées à présenter, en anglais, une conférence sur l’agriculture au Québec devant un auditoire de près de 200 personnes réunies pour l’occasion sur l’un des trois campus visités.

C’est aussi grâce à la collaboration de l’Instituto Federal de Educação, Ciência e Tecnologia do Rio Grande do Sul (IFRS) que le groupe d’étudiantes accompagnées de leur enseignante ont pu apprécier la diversité des contrastes des trois régions agricoles du Rio Grande Do Sul, fruit d’un partenariat avec le Cégep de Sherbrooke depuis bientôt six ans.

« Le séjour a débuté dans une région où l’agriculture urbaine était dominante pour ensuite passer à une culture plus industrielle et terminer dans une région très montagneuse où les cultures fruitières étaient plus répandues » explique Mme Guay. « Nous étions en plein dans la période de récoltes du raisin, ce qui nous a permis de discuter avec de jeunes entrepreneurs s’apprêtant à prendre la relève d’une ferme viticole familiale, mais aussi de découvrir d’autres fruits que nous ne trouvons pas en Amérique du Nord. »

L’échange interculturel figurait également au programme avec des étudiants et étudiantes des trois campus visités que sont Bento Gonçalves, Sertão et Porto Alegre. Outre le riche partage de connaissances du domaine agricole avec leurs hôtes, les représentantes du Cégep de Sherbrooke ont aussi troqué quelques cours de danse country en échange de pas d'une danse brésilienne, le Gaucho, lors d’une soirée festive favorisant la cueillette de nouveaux amis sur leurs réseaux sociaux. Une merveilleuse rencontre interculturelle !

Selon les trois étudiantes-stagiaires, ce séjour pédagogique aura valu pleinement tous les préparatifs mis de l’avant les mois précédant le grand départ. Cette expérience les aura enrichies et beaucoup inspirées pour leur avenir professionnel en gestion agricole en plus de susciter leur intérêt à apprendre des autres.

Pour plus d’information :

Joëlle Guay, enseignante
Gestion de technologies d’entreprise agricole
819 849-9913

Visionner l’album photo du stage exploratoire au Brésil


Les courts stages en entreprise ont été enrichis d’échanges avec des Brésiliens passionnés d’agriculture comme ces jeunes entrepreneurs qui ont partagé leurs parcours pour prendre la relève de la ferme familiale viticole.